blague SOS

La noyade du dyslexique

Un homme vient de se noyer dans une rivière. Tandis que les pompiers remontent son corps, la police interroge un pêcheur qui a tout vu.
– Je le connaissais bien, dit le pêcheur. C’était Jean-le-dyslexique.
– Le quoi ?
– Le dyslexique. Quand il voulait dire quelque chose, ça sortait toujours à l’envers.
– Et là, il n’a pas crié ?
– Si. Maintenant que j’y pense, il a dû essayer de crier : « SOS… SOS !». Mais avec sa manie de dire les mots à l’envers, moi, je n’ai rien compris.

Publicité

L’énorme épouse du garagiste

L’énorme épouse d’un garagiste lance un SOS désespéré :
– Allô, chéri. Tu pourrais venir, tout de suite, avec quelques démonte-pneus ? Figure-toi que je me suis acheté, ce matin, une nouvelle gaine et, malgré tous mes efforts, je n’arrive plus à en sortir.