blague sioniste

Ambiance morose, ambiance mots jaunes…

dessin d'actualité sur le mouvement des gilets jaunes et les violences verbales
17 février 2019 – Ambiance morose, ambiance mots jaunes…

Pancartes : « La France est une dictature » « … pas sûr… »
Gilet Jaune : « Connard !!! Trou de flashe-balle !! Sioniste, grosse merde !! On aura ta peau sale bourge !! »
(Caricature Gilet Jaune – Dessin du 17 février 2019)

Le naufrage du yacht de milliardaire

humour, blague sur les milliardaires, blague sur les naufrages, blague sur les Juifs, blague sur les organisations caritatives, blague sur les dons, blague sur les recherches de fonds

Un yacht de milliardaire subit un ouragan alors qu’il navigue dans les Caraïbes. L’ouragan est tellement important et soudain que le yacht fait naufrage.

Seules deux personnes du bateau parviennent, on ne sait comment, à s’en sortir : il s’agit du propriétaire du bateau, le milliardaire David Rosenberg, et le steward.

Les deux hommes parviennent à rejoindre un petit îlot complètement désert et éloigné de tout autre partie émergée. Rapidement, le steward comprend la situation et se met à pleurer :
– Monsieur Rosenberg, comment pouvez-vous rester si calme dans une telle situation : vous avez vu où nous sommes ? Il n’y a rien à plusieurs dizaines de kilomètres, et personne ne savait où vous passiez vos vacances. Nous ne serons jamais retrouvés et nous allons mourir ici sans voir personne !
– Allons allons, calmez-vous. Je vais vous raconter une petite histoire qui vous remontera le moral : il y a 5 ans j’ai fait un don de 500 000 dollars à l’Appel à l’Unité Juive (c’est une organisation caritative). Il y a quatre ans, pareil. Il y a trois ans, pareil, il y a deux ans j’ai donné 750 000 dollars, et l’année dernière je leur ai même donné 1 million de dollars…
– Et alors ?, demande le steward.
– Et alors ? Eh bien en ce moment, c’est leur campagne annuelle de recherche de fonds et si il y a une chose qui est sûre, c’est qu’ils me retrouveront…

Enrico Macias et la synagogue japonaise

Enrico Macias visite le Japon et est très surpris d’y découvrir une synagogue. Il entre. Un homme en tenue de rabbin et aux yeux bridés et à la peau jaune s’avance vers lui et lui demande :
– Vous cherchez quoi ?
– Eh bien, je viens assister à l’office.
– Mais… Vous êtes juif ?
– Oui.
– C’est bizarre, vous n’avez pas du tout le type.

Un juif à New-York

humour, blague sur les Juifs, blague sur New York, blague sur la circoncision, blague sur les religions, blague sur les mères juives, blague sur Wall Street

C’est une maman juive dont le fils est parti aux États-Unis, à New York plus précisément, pour travailler. Au bout de deux ans, le fils revient en France.

Sa mère l’accueille à l’aéroport :
– Ah mon fils, mon fils! Mais ma parole, tu as coupé ta barbe…!
– Ben tu sais maman, la barbe n’est plus tellement à la mode. Quelquefois même, ça peut être mal vu…
– Mais tu continues à pratiquer la religion quand même ? Dis-moi que tu respectes Chabbat !
– Maman, je travaille à Wall Street. Tu penses que la bourse s’arrête de fonctionner pendant Chabbat ?

Alors la mère :
– Dis-moi mon fils, tu es encore circoncis au moins ?

Le plus important personnage du monde

humour, blague sur les Juifs, blague sur les personnages historiques, blague sur les écoles catholiques, blague sur les récompenses, blague sur le business, blague sur les mensonges

Un petit juif, Maurice, a été inscrit par ses parents dans une école catholique. Un jour, le professeur s’adresse aux enfants :
– Vous allez me dire quel est le personnage historique le plus important au monde, et je donnerai à la meilleure réponse le billet de 10 euros que voilà. Je vous écoute.

Patrick :
– Le personnage le plus important c’est De Gaulle parce qu’il a résisté aux Allemands.
– Bien c’est une bonne réponse.

Manon :
– C’est Jeanne d’Arc parce qu’elle a sauvé la France.
– C’est aussi une bonne réponse.

Maurice :
– Je pense que le personnage le plus important c’est Jésus Christ parce qu’il a changé la face du monde.
– Eh bien, je pense que nous venons d’avoir la meilleure réponse et je remet à Maurice la somme de 10 euros pour sa réponse.

À la récréation, Maurice confie aux perdants :
– Moi franchement, je pense que c’est Moïse mais bizzness is bizzness.