blague polars

Descente de police

Fausse couverture de polar réalisée par Zaïtchick
Descente de police

Bienvenue chez les Schmidts (Good guys wear blue), « Passe ta BAC d’abord » de Ralph du Veldiv aux éditions Le cycliste.
(dessin du 20 mars 2011)

Good guys wear black (« Les gars bien portent du noir ») est un polar de 1978 réalisé par Ted Post avec l’inoxydable Chuck Norris. Frank Miller détourne le titre en 1984 dans une aventure de Daredevil (n°184) : « Good guys wear red » (« Les gars bien portent du rouge » – la couleur de DD)

Le Cycliste existait réellement : c’ était un éditeur bordelais qui a arrêté ses activités en 2009.

Zaïtchick

Le gars qu’on croise et qu’on ne regarde pas

Fausse couverture de polar réalisée par Zaïtchick
Le gars qu’on croise et qu’on ne regarde pas

Le poinçonneur des Lilas (Quand on n’a pas d’extincteur sous la main, faut savoir improviser..) de M. Lemaudit aux éditions de Bruxelles.
(dessin du 10 mars 2011)

Passer inaperçu est un avantage lorsqu’on est un assassin…

Le Poinçonneur des Lilas de Serge Gainsbourg est l’une de mes chansons préférées.

Par contre, je n’étais pas fan des dérapages de l’Homme à tête de Chou sur les plateaux de télévision : lorsqu’il faisait grossièrement du plat à Whitney Houston devant un Drucker mis-amusé, mi-gêné (« Do you want to fuck with me ? What ? It’s a joke ! » – sacré Serge…) ou quand il insultait Catherine Ringer parce qu’elle avait tourné dans des films pornos (« Z’êtes une sal…, vous vous êtes fait bais… par la caméra » – re-sacré Serge !)

Lui, quand il tournait le clip Inceste de Citron avec sa fille, c’était de l’art, bien sûr. Nullement de la provocation.

Pierre Desproges disait : « j’aimais Serge Gainsbourg, de son vivant ». Moi, je ne l’ai connu qu’après.

Il ne doit pas être si mauvais puisque mon pote François l’aime bien. Donc, je dédie ce dessin à mon pote François.

Et à tous ceux qui aimaient Gainsbourg avant Gainsbarre.

Zaïtchick

Publicité

Je me sens tout chose

Fausse couverture de polar réalisée par Zaïtchick
Je me sens tout chose

La maladie de la Pierre (Le Grimm était presque parfait) de Martin Sachs dans la série Safran, collection Quadrant.
(dessin du 9 mars 2011)

La Maladie de Sachs est un roman de Martin Winckler, de son vrai nom, Marc Zaffran, médecin, romancier, essayiste et amateur éclairé de comic books. Et il est super-sympa.

Denis Bajram est le talentueux auteur de l’une des meilleures BD de SF de ces dix dernières années, UW1, et d’un récent – et surprenant – Trois Christ. Il a créé chez Soleil la collection Quadrant Solaire.

Benjamin J. Grimm est la Chose des Quatre Fantastiques. À la fois manifestation élémentaire de la Terre et incarnation du Golem protecteur, il est également l’avatar de Jack (Jacob) Kirby.

Zaïtchick

L’Ami Public Numéro 2

Fausse couverture de livre réalisée par Zaïtchick
L’Ami Public Numéro 2

Le visage dans les nuages de Christophe Bizzard, aux Éditions Opéra Mondial
(dessin du 27 février 2011)

Christophe Izard est le magicien qui s’occupait des programmes jeunesse de TF1 à l’époque où ça existait encore. (AVANT les chaines privées… d’intérêt). On lui doit L’Île aux Enfants, Les Visiteurs du Mercredi, Salut les Mickey et plein d’autres émissions qui nous ont aidé à grandir.

C’était lui l’Ami Public n°2 (Le n°1, c’est l’indétrônable Pierre Tchernia). Un grand merci à lui, donc. Et à tous ceux qui ont donné des couleurs à la télé des années 70.

Opera Mundi est la société de presse créée par Paul Winkler en 1928. Elle représentait en France le King Features Syndicate de Randolph – Citizen Kane – Hearst et publia le Journal de Mickey ainsi que les premières bandes d’aventures de Flash Gordon (Guy l’Éclair) et de Mandrake le Magicien.

Un autre bienfaiteur de la jeunesse.

Zaïtchick