blague œil au beurre noir

Les yeux de l’infidélité

Un PDG arrive le lundi matin à son bureau en se cachant la tête derrière sa serviette car il a les deux yeux pochés. Sa secrétaire effarée lui demande :
– Patron, mais qu’est-ce qui vous arrive, vous avez été attaqué dans le parking souterrain ?
– Non, non, funeste weekend ! Voyez mon œil droit, c’est ma femme, elle a appris que j’avais une maîtresse.
– Ah, oui, je vois, pas de chance, et le gauche ? – Le gauche, c’est ma maîtresse, quand elle a su que j’étais marié.

Publicité

Les blessures de l’accident

Le médecin-chef de l’hôpital examine un blessé en pitoyable état.
– Double fracture du fémur, annonce-t-il.
– Ça, c’est mon accident, dit le malheureux.
– Trois côtes cassées…
– C’est mon accident.
– Deux vertèbres brisées…
– Toujours mon accident.
– Et cet œil au beurre noir, je suppose qu’il a également été causé par votre accident ?
– Non, ça c’est l’infirmière, quand j’ai essayé de glisser une main sous sa jupe pour lui peloter les fesses.

dessin humoristique d'une drôle d'infirmière avec un énorme suppositoire
Les blessures de l’accident

La blague de l’œil au beurre noir

blague œil au beurre noir, blague église, blague pli, blague fesses, blague bar, blague robe, humour drôle

C’est un gars qui rentre dans un bar avec un magnifique œil-au-beurre-noir. Il s’installe devant le zinc, et naturellement, son voisin lui demande comment ça lui est arrivé.

Le gars raconte :
– Hier, c’était dimanche, alors je suis allé à l’église. Devant moi, il y avait une jolie jeune femme, avec une petite robe en soie. Au moment où elle s’est levée pour chanter, sa robe en soie s’est coincée entre ses fesses. Comme ça, elle avait vraiment l’air ridicule, alors pour lui éviter d’être embarrassée en sortant de l’église, j’ai avancé la main et je lui ai tiré le pli qu’elle avait de coincé entre ses fesses. ça a du la vexer car elle s’est retournée et m’a balancé un direct dans l’œil !

Le lundi suivant, le même gars entre dans le même bar. Cette fois-ci, c’est son autre oeil qui est coloré de noir ! Comme on lui demande ce qui lui est encore arrivé, il raconte :
– Hier, c’était dimanche, et je suis retourné à l’église. Je me suis placé derrière la même jeune femme de dimanche dernier. Elle portait d’ailleurs la même robe. Cette fois-ci, lorsqu’elle s’est levée, sa robe était ample et aucun pli ne s’était coincé entre ses fesses. Pensant que qu’elle préférait avoir un pli coincé entre les fesses et pour réparer ma bévue de l’autre dimanche, j’ai avancé la main et avec mon index, j’ai tenté de lui réintroduire le pli dans ses fesses …