blague informaticien

Le mot de passe du couple

blague mot de passe, blague informatique, blague informaticien, blague métier, blague code d’accès, blague couples, blague vie de couple, blague adultère, blague indice, humour infidèle, humour

C’est une femme mariée depuis quelques années à un informaticien, matière à laquelle elle commence à s’intéresser. Un jour elle lui demande son code d’accès pour rentrer dans ses fichiers.
– Non, je ne te dirais rien ! rétorque le mari.
– Donne-moi un indice au moins ! Ça nous concerne ? lui demande-t-elle.
– Oui, c’est à propos de nous.
– Mon prénom ? La date de notre mariage ? Allez, donne-moi un indice, le nombre de lettres, ce que tu veux, lui dit-elle.

Après ces longues minutes de négociation, le mari lui demande alors :
– Il y a combien de lettres dans « adultère » ?

L’amour avec la langue

Les perles : les petites annonces

« Jeune femme, adorant voyager, parlant français, anglais, allemand, pratiquant l’italien avec la langue, je cherche jeune homme, surtout pas informaticien, je les trouve ennuyeux ! »

Publicité

La drôle de maîtresse de l’informaticien

blague métiers, blague architectes, blague artistes, blague informatique, blague informaticien, blague maîtresse, blague travail, humour drôle

Un architecte, un artiste et un programmeur discutent à propos des femmes.

Ils se demandent quelle est la meilleure façon de passer son temps : Avec sa femme, ou avec sa maîtresse.

L’architecte dit que le temps qu’il passe avec sa femme lui est précieux car il lui sert de fondation à une relation qui durera dans le temps.

L’artiste dit qu’il préfère passer du temps avec sa maîtresse, à cause de la passion et du mystère qu’il trouve avec elle.

Le programmeur dit : « Moi, j’aime les deux. »

« Les deux ? » demandent l’architecte et l’artiste.

« Oui. Si vous avez une femme ET une maîtresse, chacune d’elle pensera que vous êtes avec l’autre lorsque vous n’êtes pas avec elle, … ça vous permet d’aller au bureau pour continuer à travailler ! »

La femme des informaticiens

Deux copains informaticiens discutent :
– Tu sais, moi je trouve que la notion du temps est vraiment très relative : entre le soixantième d’une minute et le « Attends une seconde, j’arrive… » de ma femme lorsqu’elle est en train de se préparer pour qu’on sorte, il y a un gouffre.

Et l’autre :
– T’as qu’à essayer d’overclocker ta femme. J’ai essayé sur la mienne, elle chauffe un peu mais j’ai un gain de x1.5 pour la salle de bain…