blague écrivains

Publicité

Les enterrements de Feydeau et Courteline

Georges Feydeau, avec tout le sérieux qui le caractérisait, avait manifesté le désir qu’on l’enterre avec un téléphone dans son cercueil afin, disait-il, de pouvoir prévenir quelqu’un s’il se réveillait. Ayant eu vent du souhait de son talentueux confrère, Georges Courteline fit savoir qu’il désirait lui, être enterré avec une brosse à habit pour le moment où, bien sûr, il tomberait en poussière !

Ça, c’est de l’écrit de qualité !

Les perles : le Baccalauréat 2016

« Ces écrivains sont tous de qualité. La qualité de leurs écrits est indéniables, la preuve, si le sujet nous demande « quelles sont les qualités » de ces écrivains, c’est bien qu’ils en ont de façon certaines. »