blague addition

Les champignons au restaurant

blague champignons, blague restaurant, blague commande, blague addition, blague règle, blague empoisonnement, humour

Au restaurant, un client proteste :
– C’est scandaleux, garçon ! J’ai à peine commencé de manger et déjà vous m’apportez l’addition.
– C’est la règle, monsieur, répond dignement le garçon. Nous procédons toujours ainsi quand l’un de nos clients commande des champignons.

Publicité

L’addition du colosse

C’est un gars baraqué comme un colosse qui entre dans un bistrot et il commande un double cognac. Il l’avale d’un seul trait, puis il en commande un autre. Hop ! Il le boit en un clin d’œil et il dit :
– Aujourd’hui, c’est ma fête ! Je paie la tournée générale…

Le barman sert à boire à tout le monde et il dit au gars :
– Vous voulez l’addition tout de suite ?
– Non, dit l’autre. De toute manière, moi, je ne paie jamais !
– Quoi ? fait le barman. Attendez un peu ! Je vais chercher un agent…

Et il revient cinq minutes après, accompagné d’un petit flic, à qui il explique :
– Voilà. Il y a un mec qui a commandé une tournée générale et il ne veut pas payer !

Alors le petit flic lève les yeux sur l’énorme bonhomme, il se rengorge et il lâche :
– Ah ! Il ne veut pas payer ? Bougez pas ! Je vais régler cette affaire en un clin d’œil. Ça ne va pas traîner… Euh… Combien ça fait ?

Séducteurs, mais économes

Deux jeunes célibataires sont attablés dans un restaurant assez chic. Depuis quelque temps déjà, ils ont remarqué deux jeunes femmes à une table voisine. Et visiblement, leur intérêt est réciproque.
– Allez, dit l’un des célibataires à l’autre, viens, on va leur dire de venir à notre table.
– Non, non, attends, pas tout de suite.
– Mais pourquoi ? Tu crois qu’elles ne vont pas vouloir ?
– Si, si, mais attends juste encore un peu.
– Mais attendre quoi ?
– Qu’elles aient payé leur addition.

Un restaurant chaleureux

Un critique gastronomique réputé visite un restaurant. Hélas ! le patron n’est pas là, et le repas est une catastrophe. Au moment de l’addition, le patron arrive, reconnaît aussitôt le critique et lui offre une coupe de champagne. Il accepte, trempe ses lèvres dans la coupe et murmure :
– Ah ! Enfin quelque chose de chaud !