Savoir-faire manuel

Un vieux séfarade est mourant. il convoque son petit fils et lui dit :
– J’ai vécu jusqu’à 100 ans car j’ai un secret regarde ma main, je l’ai toujours utilisée au mieux… J’ai cinq doigts tous utiles (montrer votre main ouverte)
Le pouce : Le doigt de l’auto-stoppeur (faire le geste)
L’index : Pour désigner le monde (montrer quelque chose)
Le majeur : Le doigt du bonheur (tendre le doigt bien haut)
L’annulaire pour tenir mon alliance, symbole de mon bonheur conjugal avec Rachel
L’auriculaire : Pour se gratter l’oreille (faire le geste)
– Mon père, je comprend bien pour quatre doigts, mais pour le doigt du bonheur, je ne comprend pas…
– Je vais t’expliquer… Tous les soirs enferme-toi dans ton bureau… vérifie que personne ne regarde par la serrure… Lèche le bout de ton doigt (suggestif) et prépare-toi à l’extase…
– Non, je n’ose comprendre que faites-vous de ce doigt ?
– Hé, c’est simple, tu comptes l’argent que tu as gagné dans la journée! (faire le geste du comptage de billet !!!)

Une réflexion sur « Savoir-faire manuel »

  1. Voilà un homme sage qui sait, comment employer « utilement » son majeur pour compter et savourer le fruit de son travail !
    Contrairement, à un tas d’autres qui…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.