Prioritaire, et alors ?


Les perles : les assurances

« Après l’accident, l’autre automobiliste n’arrêtait pas de répéter : Je suis prioritaire, je suis prioritaire… Entre nous, il n’y a pas de quoi en tirer vanité. Pour être prioritaire, il suffit de venir par la droite. C’est à la portée du premier imbécile venu. »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.