Pour vendre plus de fleurs


Dans une ville du Midi où se sont installées beaucoup de veuves, un fleuriste, désireux de multiplier ses ventes, va trouver un ingénieur en électronique. – Quel que soit son âge, explique-t-il, une femme a le complexe de la maternité. Alors, je voudrais que vous me fabriquiez, à bas prix, un gadget dont j’équiperais toutes mes plantes en pot. Il faudrait qu’à intervalles réguliers, chaque plante dise, d’une toute petite voix : « Maman, j’ai soif. » Et que, lorsqu’elle aura bu, elle fasse son petit rot.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.