Pour le meilleur et pour la cuisine

– Surtout, recommande une mère qui ne se fait aucune illusion sur les qualités de cuisinière de sa fille, quand tu serviras à ton mari le premier repas que tu lui auras confectionné, prends bien la précaution de désarmer sa mauvaise humeur en lui disant : « Mon chéri, comme monsieur le maire l’a souligné hier, nous sommes mariés pour le meilleur et pour le pire. Voici déjà le pire… »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.