Mon pote le juge

Un SDF, qui comparaît en correctionnelle, n’arrête pas d’appeler le juge « Mon pote » ! Après avoir en vain tenté de l’en dissuader, le magistrat lui suggère :
– Pourriez-vous, au moins, quand vous me répondez, faire l’effort de dire : « Oui, monsieur le président, mon pote » ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.