Mon dieu, un pervers !


C’est une vieille dame qui appelle le commissariat pour se plaindre :
– Venez vite chez moi au (suit son adresse), il y a un satyre qui se promène tout nu !

Les gendarmes arrivent chez la vieille dame et demandent :
– Alors où il est ce satyre ?
– Dans le jardin en bas de l’immeuble. (Le brigadier chef se penche à la fenêtre)
– Mais… Tout ce qu’on peut voir de lui c’est son cou et sa tête. Le reste du corps est caché par la haie !
– Non, ce n’est pas vrai ! Montez sur le frigidaire et vous verrez bien !

Variante :

On peut aussi dire que le gendarme ne voit rien parce que le type est trop loin, et alors la vieille dame dit : « Mais si regardez dans le télescope »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.