Mieux que le viagra

C’est l’histoire d’un gars qui, après plusieurs années de mariage, n’arrive plus à avoir aucune érection. Il va voir le médecin qui lui prescrit plusieurs traitements dont aucun ne fonctionne.

Après six mois de ces différents essais, le médecin lui dit :
– Tout est dans votre tête, il vous faut consulter un psychiatre.

Mais après 6 mois de psychanalyse, aucune amélioration ne semble s’annoncer et le pauvre monsieur reste tout ce qu’il y a de mou. Du coup, le psy lui conseille :
– J’y perd mon latin. franchement, je ne vois pas ce qui cloche avec votre libido… En désespoir de cause, je vais vous donner l’adresse d’une rebouteuse. Peut-être pourra-t-elle quelque chose pour vous.

La rebouteuse, une fois que le gars lui a expliqué sa maladie, lui dit :
– J’ai ce qu’il vous faut !
Et pour appuyer ses dires, elle va chercher dans un bocal de son arrière boutique une poudre qu’elle place dans un petit sachet.

Puis elle ajoute :
– Il vous suffit d’ingérer cette poudre et de prononcer les mots « Un-deux-trois ». Alors, dans les secondes qui suivront, vous aurez un sexe turgescent aussi beau et aussi dur qu’un concombre… Mais attention, cela ne marchera qu’une fois par an. je suis désolé, mais je n’ai que ça à vous proposer.

Le gars espérait mieux, mais comme ça fait déjà plus d’un an qu’il fait ceinture, il est quand même satisfait. Il demande alors :
– Comment est-ce que ça s’arrête ?

La rebouteuse lui répond :
– Pour arrêter de faire « bite en bois », il faut prononcer à nouveau « 1-2-3 » et le charme se rompt, pour une année…

Alors le gars rentre chez lui, et le soir, il ingère la poudre. Et une fois dans le lit à côté de sa femme il dit « 1-2-3 » et aussi sec, le voilà avec un braquemart gigantesque. le gars sourit jusqu’à ses oreilles, se tourne vers sa femme… et au même moment sa femme dit :
– Pourquoi viens-tu de dire « 1-2-3 » ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.