Logique psychiatrique

À l’hôpital psychiatrique, c’est l’heure de la promenade et les internés bavardent entre eux.
– Oh, tu n’as pas l’air en forme, aujourd’hui. Tu as mauvaise mine.
– Ne m’en parle pas ! Je ne ferme plus l’œil depuis plusieurs nuits.
– Mais pourquoi ?
– Parce que je ronfle et que mes ronflements m’empêchent de dormir.
– Tu n’as qu’à faire comme moi. Va dormir dans la chambre d’à côté.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.