Lettre du camp de scout


humour, blague scouts, blague camps, blague blessures, blague lettres, blague inquiétude, blague catastrophes

Chère Maman et Papa,

Nous passons un super séjour ici au Lac Typhoïde. Norbert, notre chef Scout nous a tous obligé à écrire à nos parents pour le cas où vous auriez vu l’inondation à la télé et que vous vous seriez inquiétés. Tout va TRÈS BIEN pour nous. Seule une de nos tentes et deux sacs de couchage sont partis dans le torrent qui nous a inondés. Aucun de nous n’a été noyé parce que, heureusement, nous étions tous partis sur la colline à la recherche de Kévin quand le déluge est arrivé.

Ah oui, pendant que j’y pense, appelez la mère de Kévin et dites-lui qu’il va bien. Il ne peut pas écrire à cause de son plâtre. J’ai fait un tour dans le 4×4 des pompiers pour les aider à chercher Kévin, c’était cool. On ne l’aurait jamais retrouvé dans l’obscurité s’il n’y avait pas eu les éclairs pour nous aider. Norbert s’est fâché tout rouge contre Kévin parce qu’il était parti faire une excursion à pied dans la forêt sans rien dire à personne. Kévin lui a répondu qu’il lui avait dit, mais que le chef n’avait probablement pas entendu parce que ça se passait pendant l’incendie. Vous saviez que si on met des bouteilles de gaz dans un feu de camps, les bouteilles explosent ? Une de nos tentes a brûlé, ainsi que quelques-uns uns de nos vêtements. Brandon va avoir l’air bizarre avant que ses cheveux ne lui repoussent sur la tête.

Nous serons à la maison samedi si notre chef parvient à réparer la voiture à temps. L’accident n’était pas de sa faute. Les freins marchaient bien lorsque nous sommes partis. Norbert dit qu’avec une voiture aussi vieille, il faut toujours s’attendre à ce que quelque chose nous tombe dessus; c’est probablement pourquoi il n’a pas réussi à la faire assurer. Norbert est un gars bien. Il nous emmenait en balade à dix dans la voiture. En fait, il faisait tellement chaud à l’intérieur qu’il en laissait deux ou trois parmi nous monter sur la galerie de toit de la voiture… jusqu’au moment où on a été arrêté par un motard de la Gendarmerie Nationale. Là, Norbert nous a dit que désormais, il faudrait rester dans la voiture. C’est vraiment un type cool Norbert : il a même bien voulu apprendre Léon à conduire. Pour ne pas prendre de risque, il le laissait seulement prendre le volant sur les routes de montagne, là où il n’y a pas de trafic; les seuls véhicules qu’on rencontrait à cet endroit étaient des camions.

Ce matin, les garçons ont tous plongé du haut des rochers et ont nagé dans le lac. Norbert ne m’a pas laissé faire comme les autres parce que je ne sais pas nager et Kévin n’y a pas été non plus parce qu’on avait peur que son plâtre le fasse couler. Du coup, on a fait du canoë sur le lac. C’était super. On parvient même à voir le sommet des arbres qui sont sous l’eau à cause de l’inondation. Norbert n’est pas chiant comme la plupart des chefs scouts : il n’est pas toujours sur notre dos à nous dire de mettre nos gilets de sauvetage ou des trucs comme ça. Comme il doit passer beaucoup de temps à réparer la voiture, on essaye de ne pas lui créer d’ennui.

Devinez quoi ? On a tous obtenu nos badges de compétence en premiers secours. Ca, c’est quand Alexis a plongé dans le lac et qu’il s’est coupé le bras (on voulait voir de près comment ça marche une roue à aube). Quand j’ai vu ce qui arrivait à Alexis, Florent et moi, on a vomit. Norbert a dit que c’était probablement une intoxication alimentaire due aux restes de poulet d’il y a trois jours. Il faut que j’y aille maintenant. On va en ville pour poster nos lettres et acheter des balles pour chasser. Ne vous inquiétez pas. On sera très prudent…

Je vous embrasse.

Florian

P.S. De quand date mon dernier vaccin contre le tétanos ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.