Les tickets de métro sexuels


C’est un type qui rentre dans une pharmacie à Neuilly et qui dit :
– Bonjour, je voudrais des préservatifs, s’il vous plaît.

La pharmacienne lui dit à voix basse:
– Excusez-moi, monsieur, mais vu notre clientèle assez conservatrice, nous employons un code pour désigner certains produits. En l’occurrence, celui que vous demandez est nommé « ticket de métro ».

A ce moment, une bonne sœur entre dans la pharmacie et capte la conversation en route…

Et le type reprend :
– Bon alors s’il vous plaît je voudrais un ticket de métro.
La pharmacienne lui donne un petit sachet et le type s’en va.

La bonne sœur demande de l’aspirine et s’en va elle aussi. Puis elle descend dans le métro et voit qu’il y a beaucoup de monde au guichet. Comme elle n’a pas de ticket, elle se dit « tiens, vu qu’ils en vendent a la pharmacie, je vais y aller, au moins il y a personne ». Elle y retourne et demande :
– Rebonjour mademoiselle, je voudrais un ticket de métro svp.
– Enfin, ma sœur, pas à vous, je n’oserai pas…
– Mais si, vous me rendriez un grand service, car si vous saviez la queue qui m’attend en bas…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.