Les putes des Girondins

Les perles : la justice

Au procès du club des Girondins de Bordeaux, on apprend que des prostituées étaient offertes aux arbitres par certains clubs, la nuit précédant le match, ce qui, bien évidemment, n’avait pas de conséquence sur l’issue du match ! Les jeunes femmes étaient payées jusqu’à 20.000 francs. À ce prix-là, on espère qu’elles savaient aussi faire la cuisine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.