Les petites vieilles et les capotes

Trois petites vieilles se promènent dans un bois à sensations. (du genre où les buissons soupirent…)

Par terre il y a un gros tas de capotes usagées. La première se plaint alors :
« Regardez moi ça, ces petits salopards ne respectent plus rien. »

La deuxième prend une capote avec sa canne. Elle la brandit en l’air :
« Ils font ça vraiment n’importe comment. De mon temps on avait pas besoin de ces machins-là ! »

La troisième prend la capote piquée sur la canne de sa copine. Elle en gobe le contenu en disant :
« Et en plus ils laissent le meilleur … »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.