Les mocassins ruineux

Un S.D.F. évoque les circonstances de sa déchéance : « J’ai constamment eu de la déveine. Mais ce qui m’a tué, c’est que j’ai investi mes économies dans une fabrique de lacets l’année où tout le monde s’est mis à porter des mocassins ! »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.