Les magistrats pédophiles

Les perles : la justice

Pour la défense d’un de ses clients, l’avocat niçois Michel Grattirola porte des accusations graves, relatives notamment à l’existence de réseaux pédophiles dans la magistrature. Poursuivi pour outrage, condamné à huit mois de prison avec sursis et 10.000 francs d’amende, il est ensuite blanchi par la Cour de cassation. La juridiction suprême a estimé que ses propos ne pouvaient donner lieu à aucune poursuite.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.