Les lourdes peines américaines

Les perles : la justice

Il n’y a guère qu’aux États-Unis qu’un tribunal puisse infliger à un accusé, par le jeu du cumul de peines, cinquante, soixante, quatre-vingts ou cent ans de prison. Comme disait un président de cour américaine à un récidiviste lourd : « Ne vous affolez pas, mon ami, vous ferez ce que vous pourrez ! »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.