Les hommes politiques et les toilettes chantantes


Ça se passe dans un meeting politique. Raymond Barre, Jacques Chirac et Valéry Giscard d’Estaing sont réunis dans le palais des congrès d’une grande ville de province. Un palais des congrès ultramoderne, récemment construit avec l’argent des contribuables. A un moment, Chirac est pris d’un besoin pressant et demande :
– Où sont les toilettes ?
– Vous prenez le couloir et c’est la deuxième porte à droite…

Cinq minutes après Chirac revient et dit à Giscard :
– Etonnant ! Vraiment étonnant ! Figurez-vous qu’il y a une sono dans les toilettes ! Pendant que vous faites pipi, ils vous passent de la musique…
– Euh, c’est cela, n’est-ce pas, mais quel genre de musique ?
– J’ sais plus. Ah si, j’ai eu droit à Joe le taxi…

A ce moment-là, Raymond Barre s’en mêle et dit :
– Ça tombe très bien, j’avais justement une petite envie à satisfaire…

En fait Raymond Barre disparaît un bon quart d’heure et s’en revient en disant :
– Eh bien c’est vrai, figurez-vous qu’à moi, ils m’ont passé du Mozart !

Alors Giscard n’y tient plus et leur fait :
– Ah ça, si vous permettez, il ne sera pas dit que je ne vis pas avec mon temps… Pour avoir été président on n’en est pas moins homme !

Deux minutes plus tard Giscard réapparaît, mais alors dans un état ! Son pantalon et ses pompes sont archi-dégueulasses. Au point que Chirac lui demande :
– Mais, qu’est-ce qui s’est passé ?
– Ils m’ont passé la Marseillaise juste au mauvais moment, et moi je me suis levé !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.