Les gaulois réfractaires au rendement

Un industriel parisien avait fait un voyage aux États-Unis. Dès son retour, il décida d’appliquer des méthodes de rendement à l’américaine. Il fit placarder dans tous les coins de l’usine une grande affiche : « Ne réfléchit pas trop ! Ce que tu peux faire aujourd’hui, ne le remets pas à demain ! »

Le succès fut fulgurant : dès que les affiches furent posées, les ouvriers d’un atelier se mirent en grève, les dactylos demandèrent une augmentation et le caissier disparut avec la caisse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.