Les évadés de guerre


Deux pépés se racontent leur guerre :
– J’ai été fait prisonnier, mais je me suis évadé !
– Comment t’a fait ?
– J’avais volé un marteau, je me suis caché dans un hangar. Quand la sentinelle allemande est passée, je lui en ai mis un grand coup sur la tête. Qu’est-ce qu’il a gueulé… Et toi ? Tu t’es évadé ?
– Ben moi, j’ai bien essayé. Figure-toi que je m’étais déguisé en sentinelle allemande et que je me suis pris un coup de marteau sur la tête…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.