Le viagra des paysans (et des taureaux)


C’est un vieux fermier dont le taureau a quelques difficultés à saillir les vaches. Visiblement, ça n’a pas l’air de trop l’intéresser.

Alors le mercredi, après le marché aux bestiaux, le fermier se retrouve avec d’autres éleveurs au comptoir du « Café du Marché’ »et il raconte ses déboires.

Un des gars lui dit alors :
– J’ai eu le même genre de problème que toi avec mon taureau, mais j’ai trouvé un truc qui marche à 100 pour cent ! – Ah ouais ? Et qu’est-ce que c’est ?
– Eh ben j’ai plongé la main dans le vagin de la vache en chaleurs, et je lui l’ai frottée ensuite sur son museau. T’aurais du voir ça ensuite : ses narines elles se sont dilatées et la vache, elle a eu sa dose. C’est comme j’te l’dis !

Le soir en rentrant chez lui, le vieux fermier retrouve sa femme déjà assoupie dans le lit et il repense à ce qu’il a entendu au café à midi. Il n’arrive pas à occuper son esprit à autre chose. C’est tellement obsédant que sans même s’en rendre compte, il trempe son doigt dans le vagin de sa femme, puis il se frotte le doigt sur le nez…. Et, est-ce par autosuggestion ou quoi, toujours est-il qu’en un éclair il bande comme un taureau !

Rapidement, il se met à secouer sa femme pour la réveiller :
– Chérie, chérie, Regarde!!!

La femme allume alors la lumière, regarde et dit :
– Ça va pas non ? Tu me réveilles au beau milieu de la nuit juste pour me montrer que tu saignes du nez ?!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.