Le vase de la discorde


Une petite fille rentre en pleurs chez elle :
– La maîtresse m’a grondée parce que je ne savais pas qui a cassé le vase de Soissons. Je lui ai dit que ce n’était pas moi, mais j’ai eu zéro !

Le père, outré, s’en va trouver la maîtresse :
– Vous accusez ma fille d’avoir cassé un vase ? C’est du toupet !
– Mais non, j ’ai seulement demandé qui l’avait cassé.
– Ah parce qu’en plus, vous voulez qu’elle rapporte !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.