Le tapage des grenouilles

Les perles : la police

Énervée, Mme X. demande que l’on fasse cesser le tapage nocturne causé par des jeunes du village prés de la mairie, à côté de l’étang. Sur place, la patrouille ne découvre aucune présence. Cependant la surface de l’eau est agitée et des centaines de grenouilles coassent très fort. C’est la saison des amours !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.