Le système pifométrique

La Pifométrie est une science très ancienne et universelle. La preuve en est en ce que les enfants naissent avec leur propre pifomètre incorporé, ce qui est d’ailleurs aussi la preuve de la transmissibilité des caractères acquis. Dans ces conditions, il est surprenant qu’elle ait suscité très peu de travaux. Il n’existe pas, au Pavillon de Breteuil ou ailleurs, d’étalons d’unités pifométriques, quoique celles-ci soient d’usage courant. Rares sont, d’autre part, les auteurs qui ont cherché à définir les lois qui régissent cette science.

Au moment où les « systèmes » s’organisent, où le C.G.S. a vécu, ou le M.T.S. n’est plus qu’un souvenir, et où le M.K.S. (avec ou sans A) triomphe dans les recommandations I.S.O., où AFNOR consacre trois normes: NF X 02-006, NF X 02-003, NF X 02-004 aux unités, il est stupéfiant que rien n’ait paru sur les unités pifométriques. Il m’a semblé essentiel de combler cette lacune.

Quelques observations liminaires s’imposent :

Le Pifomètre, instrument personnel, n’est en vente nulle part, bien entendu. Mais sa précision est inégalable. Jamais personne n’a eu besoin d’utiliser un pifomètre à vernier, encore moins un pifomètre à vis micrométrique. L’instrument banal, incorporé, suffit en toute occasion.

Il faut délibérément mettre de côté la Pifométrie spécialisée, pour diverses raisons : Elle est souvent discutable. Par exemple, la Pifométrie gastronomique utilise des unités mythiques : il est souvent question d’une noix de beurre, alors que jamais un cuisinier n’a sculpté de beurre en forme de noix.

Les règles de la Pifométrie n’ont pas été rédigées, mais chacun les applique d’instinct, et vous conviendrez du respect que vous leur témoignez. Je n’ai pas l’ambition de les citer toutes, mais seulement les principales :

1 ) La multiplication d’une unité pifométrique par un scalaire quelconque égale l’unité pifométrique initiale.

Exemple : « Deux minutes d’attente » ou « Trois minutes d’attente, s’il vous plaît… » représentent exactement le même temps que « une minute ».

2 ) Deux longueurs pifométriques égales ne sont pas superposables.

Exemple : « La longueur d’un poisson manque et son expression en unités non dénommées par l’écartement des mains du pécheur ».

3 ) Une unité pifométrique peut représenter des grandeurs différentes pour des individus différents; cela n’a aucune importance.

Exemple : La « Giclée d’huile » ordonnée à l’apprenti mécanicien par son contremaître conserve son efficacité, quelle que soit l’interprétation donnée.

LES UNITÉS DE TEMPS

À tout seigneur tout honneur : le Temps, grandeur subjective, a, bien entendu, intéressé au premier chef la Pifométrie, et les unités sont nombreuses. À noter que du strict point de vue du sablier, du cadran solaire et du calendrier, toutes ces unités sont équivalentes, mais leur personnalité s’affirme par les circonstances de leur utilisation.

Le bout de temps :

C’est une unité classique employée aussi bien pour le passé que pour l’avenir. On peut avoir à attendre un Bout de temps ou évoquer un événement qui s’est produit il y a un Bout de temps.

Il y a un sous-multiple : le Petit Bout de temps, et des multiples: le Bon Bout de temps et le Sacré Bout de temps

L’éternité :

Elle est équivalente au Bout de temps mais ne s’applique que si l’intervalle a été difficilement supporté. On remarque ici que la Pifométrie ne se borne pas à mesurer une grandeur, mais en précise la qualité.

L’instant :

Il est équivalent, strictement, au Bout de temps et à l’Éternité, mais accorde à l’intervalle mesure un préjugé d’aisance et de légèreté.

Le Bail :

Par contre, laisse entrevoir l’intervention de puissances occultes et de tendances formalistes.

La Paye :

Ne s’applique qu’au temps passé on dit « Il y a une paye que… », mais jamais « Dans une paye ». Toute les unités qui viennent d’être nommées ne s’emploient qu’au singulier; je tiens à le signaler au passage avant de passer à la suivante.

La Minute ou Minute de coiffeur :

N’a strictement aucune relation linéaire ou autre avec le jour solaire moyen. Il est fâcheux qu’une homonymie, purement accidentelle, ait pu amener quelques ignorants à faire des comparaisons avec la minute sottement mesurée a un grossier chronomètre ou à une horloge atomique, dont l’exactitude est, on le sait, sujette à varier suivant l’évolution des théories, qui vont vite par le temps qui court.

La Minute a deux sous-multiples : la Petite Minute, la Seconde.

LES UNITÉS DE LONGUEUR

Le Mètre est une unité qui, accompagnée de ses nombreux multiples et sous-multiples, devrait s’appliquer à tout. On voit immédiatement le caractère artificiel et imprécis de cette rigidité injustifiée: dès qu’on en arrive aux grandes dimensions, on est obligé d’abandonner les multiples du mètre pour parler en années-lumière ou en parsecs. A l’autre bout de l’échelle, nous voyons apparaître le micron et l’angström.

La Pifométrie est beaucoup plus riche et a délibérément adopté une judicieuse série d’unités.

Le Bout de chemin s’emploie pour les distances parcourues ou à parcourir. Il a, bien sûr, un multiple, le Bon Bout de chemin, mais on préfère en général utiliser la Trotte dont l’usage ne présuppose pas d’ailleurs le moyen de transport à utiliser.

Mais les Pifométriciens ont depuis longtemps, et bien avant que la Topologie n’ait fait son apparition dans les Facultés, senti l’importance des relations de proximité, et l’unité topologico-pifométrique employée universellement est le Poil. On mesure (ou on passe) à un Poil près. Un seul sous-multiple, le Micro-Poil, suffit à apporter le maximum de précision.

L’UNITÉ DE VITESSE

Pour déblayer le terrain, je précise qu’il convient d’éliminer quelques termes en lesquels des esprits confus ont cru reconnaître des étalons de vitesse, alors qu’ils ne sont que des éléments de comparaison, respectables certes, mais sans valeur d’Unité.

Ce sont le « Tout Berzingue », le « Toutes Pompes », le « Tonnerre » et autres de la même farine.

Il n’y a qu’une unité de vitesse, mais elle est beaucoup plus élaborée que celle des systèmes classiques. Dans ceux-ci, en effet, la vitesse a pour équation aux dimensions LT-1. Dans le système pifométrique, on envisage la vitesse du temps. D’aucuns, sans réfléchir autrement, objecteront que TT-1, cela donne une grandeur sans dimensions. Mais il y a T et T, temps et temps, le temps qui passe et le temps pour tout, de sorte que, bien avant Einstein, la Pifométrie a reconnu la relativité du temps et a mesuré la vitesse de son écoulement. L’unité de Vitesse est donc unique: c’est la « De ces vitesses ». On l’emploie toujours seule.

Une voiture roule à une « de ces vitesses » et le temps passe à « une de ces vitesses ». Tout le monde a senti le temps passer vite ou lentement, mais le Pifométricien seul a songé à évaluer la vélocité de la variation du temps. C’est l’un de ses titres d’honneur, et non le moindre…

LES UNITÉS DE VOLUME

La plupart des unités de volume usitées en Pifométrie, le Pot, le Godet, le Setier et autres Boujarons, relèvent de la gastronomie et n’entrent pas dans mon propos.

Reste la Giclée et son multiple la « Vieille Giclée », appelée dans certains milieux la « Sacrée Giclée », qui représentent avec précision l’étalon utilisable en toute occasion. C’est donc une question toute simple.

LES UNITÉS DE QUANTITÉ

Le problème est plus complexe et des unités différentes sont d’ordinaire usitées suivant l’importance qualitative ou quantitative des grandeurs, et le fait qu’elles ont ou non une nature concrète.

Par exemple, l’idée et le Fifrelin s’appliquent au tangible seul, tandis que la Bonne Dose est d’un emploi beau coup plus vaste. Qui n’a entendu évaluer une Bonne Dose de patience ou de philosophie ?

Mais l’unité la plus usuelle, celle qui revient dans toutes les numérations et dans toutes les bouches, si toutefois j’ose m’exprimer ainsi, étant donne son étymologie scatologique, je n’éprouve même pas le besoin de la nommer tant elle est connue*. v Seule, elle évoque déjà des multitudes, accompagnée de son préfixe Méga, elle accède a l’ampleur galactique.
*NDLR: une « chiée »

LES UNITÉS SPÉCIFIQUES

La Pifométrie est une science qui, en raison de son caractère subjectif, ne souffre pas l’imprécision. Elle a donc du adopter, pour corriger ce que les systèmes classiques ont d’approximatif, des unités de caractère très particulier que le lecteur reconnaît au passage, car elles lui sont familières.

Unité d’imprécision :

le Cheval sert à indiquer que la grandeur dont on vient de donner la mesure eut mérite d’être traitée avec plus d’acuité.

Exemples :

  • 30 kilogrammes, à un cheval près;
  • 25 mètres, à un cheval près.

Unité d’Addition :

Le Pouce sert à indiquer que la mesure effectuée était par défaut, et qu’il convient d’y apporter plus de précision si l’on veut être sérieux.

Exemples :

  • 400 grammes, et le pouce !
  • 1 500 mètres, et le pouce !

Depuis le 1er janvier 1968, le Pouce, multiplie par 16,66 centièmes ou toute autre valeur en fonction des circonstances et des besoins est appelé T.V.A. (Tout Va Augmenter).

Unité d’Ajustage :

Les Poussières. – Le Pifomètre, instrument de précision, peut aisément évaluer la poussière. Mais le Pifométricien averti sait que cette sensibilité est inaccessible a la majorité des Physiciens, et emploie toujours le pluriel pour ajuster la mesure d’une grandeur à l’expression vulgaire qui vient d’en être donnée dans un système classique.

Exemple:
Un tuyau de 35 millimètres de diamètre. et des poussières.

L’étude qui précède n’a nullement la prétention d’être exhaustive et les progrès continus de la Pifométrie risquent de lui conférer rapidement une apparence désuète, mais il était cependant indispensable qu’elle fut faite pour marquer une étapes.

Il est hors de doute que, dans un proche avenir, il deviendra indispensable d’ouvrir l’École Nationale Supérieure des Ingénieurs Pifométriciens (E.N.S.I.P.) dont l’absence se fait lourdement sentir.

Le choix de la ville ou elle sera bâtie ne soulèvera pas de difficulté puisque aussi bien elle ne saurait, bien sur, s’élever… « qu’aux environs ».

Le viron est une unité commode qui permet des approximations : Tout peut être converti en virons.

Exemples :

  • Ce cheval fait en virons 700 kg
  • Il sera là dans en virons 2 mn
    etc…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.