Le super gilet pare-balles


Le prix Darwin : deuxième dauphin (1998)

Mike G., de Miami, Floride, avait un très bon pote qui voulait lui montrer la redoutable efficacité de son nouveau gilet pare-balles non seulement contre lesdits projectiles, mais aussi contre les armes blanches. Le poignard est entré dans son cœur comme dans du beurre…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.