Le soupirant et l’invitation au cinéma

Le soupirant d’une jeune fille à marier vient la chercher pour l’emmener au cinéma. C’est le petit frère de la demoiselle qui lui ouvre la porte. – Colette, se met-il à hurler, c’est le grand cornichon dont papa dit toujours que si, avec un dégourdi pareil, tu te faisais faire un enfant, c’est que sûrement tu l’aurais violé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.