Le service de la vieille barbe


Lors d’un grand dîner, la maîtresse de maison griffonne un mot qu’elle fait porter par le maître d’hôtel à une de ses amies placée à l’autre bout de la table.

L’amie en question, qui n’a pas ses lunettes, demande à son voisin de gauche d’être assez aimable pour le lui lire et celui-ci déchiffre : « Ma chère, rendez- moi un service, occupez-vous de votre voisin de gauche, je sais que c’est une vieille barbe, mais efforcez-vous de lui parler de temps en temps. »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.