Le romancier prétentieux


Un romancier fort prétentieux découvre avec beaucoup de chagrin, chez un bouquiniste, un exemplaire de sa dernière œuvre sur la page de garde duquel il s’est fendu d’une de ces dédicaces-fleuves dont il a le secret. Piqué au vif, il constate que le marchand en réclame un prix ridicule.
– 5 euros pour un si beau livre, lui dit-il, ce n’est vraiment pas cher.
– Oh ! fait le bouquiniste, le livre lui-même ne vaut déjà pas un clou. Mais, en plus, il y a un imbécile qui s’est amusé à gribouiller dessus !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.