Le représentant tenace

– Chère madame, dit l’homme qui vient de sonner à la porte, l’an passé, vous m’avez chassé à trois reprises alors que je venais vous interroger, pour l’IFOP, sur vos intentions en matière électorale. Pour me faire pardonner ces atteintes répétées à votre vie privée, je viens vous offrir un cadeau. Que diriez-vous de vingt-quatre mois de délai pour régler les traites de cette magnifique encyclopédie ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.