Le rabbin et le Grand Inquisiteur


Pendant l’inquisition, un rabbin très sage doit comparaître devant le grand tribunal. Le grand inquisiteur ayant la réputation d’un homme méchant et pervers, le rabbin est sur ses gardes.

A la fin de la lecture des actes d’accusation, le grand inquisiteur déclare au rabbin :
– Je remets ton sort à Dieu : j’ai préparé deux bouts de parchemin. Sur l’un j’ai écrit « coupable » et sur l’autre « innocent ». Tu choisiras l’un des deux et cela décidera de ton sort. Naturellement, le rabbin sait bien que les deux bouts de parchemin contiennent le mot « coupable ». Alors, sans attendre, il se saisit d’un papier et aussitôt, sans regarder ce qui est écrit dessus, il l’avale !

L’inquisiteur lui dit :
– Mais enfin pourquoi as-tu fait cela ? Comment connaître le jugement de Dieu ?
– Très simplement, répond le rabbin, Si sur le papier que je n’ai pas mangé est inscrit le mot « coupable », cela voudra bien dire que le papier que j’ai choisi portait le mot « innocent » et que je dois donc être disculpé.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.