Le play-boy et le petit canon nymphomane

C’est Giovanni, le play-boy des Minguettes, qui sort en discothèque et qui parvient à se lever un vrai canon, une petite étudiante d’à peine vingt ans.
Sans faire de façons, la belle accepte qu’il la raccompagne jusque chez elle, dans son petit studio.
Bref, en moins de temps qu’il ne faut pour le dire, Giovanni est au lit avec la donzelle qui s’avère être tout sauf le premier de vertu. Giovanni en profite pour lui faire passer en revue les grands classiques du genre : l’hélicoptère hawaïen, la brouette tonkinoise, le tire-bouchon américain, l’omnibus renversé, j’en passe et des plus compliquées. Giovanni les fait toutes ! Seulement voilà, après avoir tiré cinq salves, le play-boy des banlieues est vraiment au bout du rouleau. Ne voulant montrer ses faiblesses, il avoue :
– Ecoute chérie, je te ferai bien l’amour jusqu’au petit matin, mais je vais devoir arrêter : je n’ai plus de capotes !
Et là, la nymphomane lui donne le coup de grâce :
– Mais voyons Gigi, ne t’inquiète pas pour ça: je passe à la salle de bains me rafraîchir la boite à plaisir et je te ramène ma cargaison de capuchons. Tu vas les aimer, ce sont des Durex extra-fins !
Ça, c’est plus que Giovanni ne peut en supporter : à peine a-t-elle tourné le dos qu’il a déjà enfilé son pantalon et l’instant d’après, il a quitté les lieux, bien décidé à ne pas avoir avoir à remettre le couvert une sixième fois ou plus encore.
Un quart d’heure plus tard, la sonnette de la porte d’entrée retentit. La fille va ouvrir et tombe sur une de ses copines, pliée de rire.
– Qu’est-ce qui se passe ? lui demande-t-elle.
– Un truc incroyable, lui répond sa copine. Au bas de ton immeuble, il y avait un bel italien qui s’apprêtait à faire pipi le long de la gouttière, et je l’ai entendu supplier en regardant sa braguette «Allez, sors Nénette, t’as plus de raison d’avoir peur, c’est seulement pour faire pipi maintenant !»

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.