Le pire n’est jamais loin

C’est l’histoire de cet homme d’affaire qui est parti deux semaines en Asie pour recruter de nouveaux marchés. À la fin de la première semaine, il passe un coup de fil chez lui pour donner et prendre des nouvelles. C’est le jardinier qui répond au téléphone :
– Monsieur, je suis désolé de vous dire ça, mais votre chien est mort !
– Mon chien ? Mais comment est-ce possible ?
– Le vétérinaire a dit qu’il s’agissait certainement d’une crise de foie parce qu’il avait trop mangé.
– Mais ce n’est pas possible, vous lui donnez bien toujours la même quantité de croquettes ?!
– Oui, mais comme votre cheval est mort, il est allé se servir sur le cadavre directement.
– Mon cheval est mort ? Mais comment ça ?
– Eh bien dans l’incendie de l’écurie.
– Et comment l’écurie a-t-elle pris feu ?
– Les pompiers ont dit que c’est une explosion de l’incendie de la maison qui a envoyé des débris incandescents dans l’écurie.
– (le gars devient complètement hystérique au téléphone) L’EXPLOSION DE LA MAISON ?
– Euh… oui, les pompiers ont dit qu’elle était due au gaz. L’origine de l’incendie par contre, proviendrait des bougies qu’on avait disposées près du cercueil de votre mère, et qui auraient mis le feu aux rideaux.
– MA MÈRE EST MORTE ?
– Oui, quand votre mère a appris que votre femme était partie avec votre frère, son cœur n’a pas tenu le choc.

1 réflexion sur “Le pire n’est jamais loin”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.