Le paysan au BHV

Un campagnard perd sa femme dans la cohue du BHV. Il se précipite vers un employé :
– Mon gars, dit-il affolé, j’ai perdu ma femme !
– Par ici, monsieur, c’est au quatrième étage à droite, articles de deuil.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.