Le nez du voisin


Pendant la promenade quotidienne, deux petites chiennes discutent au pied d’un arbre. Soudain, l’une dit à l’autre :
– Attention, voilà le voisin. Asseyons-nous, il a le nez froid.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.