Le mécontentement de l’assureur

Les perles : les assurances

« Vous n’aviez pas l’air content quand je vous ai indiqué l’autre jour au téléphone que les voyous de la cité avaient encore cassé les vitres de ma voiture. Mais entre nous, vous n’êtes pas le plus mal loti : figurez-vous qu’au cours de la même semaine, j’ai été cambriolé. Or, je vous rappelle que c’est un collègue à vous qui assure mon appartement. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.