Le goût du danger


– Mon fils, raconte une dame à une amie, a toujours eu le goût de se mettre en danger. D’abord, il a passé trois ans de sa vie à étudier les scorpions, dans le Sahara. Puis, comme il voulait se dépasser, il est devenu cascadeur. Et, maintenant, il est prof dans un collège de Seine-Saint-Denis.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.