Le fils du joueur invétéré

Le fils d’un joueur invétéré sonne à la porte d’un pavillon de banlieue : – Mon père, dit-il à l’homme qui lui a ouvert la porte, vous demande si vous pouvez lui prêter Paris Turf – et 20 euros pour qu’après avoir fait son Tiercé, il aille jouer au PMU.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.