Le fils du joueur invétéré


Le fils d’un joueur invétéré sonne à la porte d’un pavillon de banlieue :
– Mon père, dit-il à l’homme qui lui a ouvert la porte, vous demande si vous pouvez lui prêter Paris Turf… et 20 euros pour qu’après avoir fait son Tiercé, il aille jouer au PMU.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.