Le don de cerveau


Un type, très en colère, confie à un de ses amis :
– Je n’en reviens pas ! Figure-toi que j’ai écrit à la faculté de médecine pour dire que je léguais mon cerveau après ma mort… et sais-tu ce qu’ils m’ont répondu ?
– Ben… non !
– Ils m’ont répondu que même les petits dons sont acceptés avec reconnaissance !

3/5 - (1 vote)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.