Le deuil du patriarche

Il est de coutume dans cette famille, lorsque le patriarche décède, de le revêtir de son costume de mariage pour l’exposer sur son lit, avant la visite des voisins et amis. Or, impossible de trouver dans les armoires des chaussettes noires à sa pointure. Seule, une paire de chaussettes rouges peut faire l’affaire. Le soir, une voisine choquée, en fait la remarque à la famille :
– Vous n’avez aucun respect pour les défunts. Lui mettre des chaussettes rouges, c’est une honte !
– Et bien quoi, après tout, ce n’est pas lui qui est en deuil.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.