Le décès du conducteur


Un homme arrive à la porte du paradis où Saint Pierre le reçoit.
– Entrez, mon brave ami ! Dites-moi, comment êtes-vous décédé ?
– Je ne sais plus. La dernière chose dont je me souviens, c’est que je conduisais et que ma femme me disait : « Passe-moi le volant, mon chéri, tu seras un ange. »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.