Le collégien pyromane


Le proviseur d’un collège voit débarquer dans son bureau un surveillant, emmenant de force une des petites teigne du collège.

Le Pion :
« Cette fois je l’ai attrapé en pleine action, je l’ai vu mettre le feu à du carton ! J’ai immédiatement éteint les flammes, mais quand même !!! »

Le Proviseur :
« Hmm, mettez lui quelques heures de colle et c’est tout, inutile de me déranger pour si peu … »

Le Pion :
« Mais Euh … »

Le Proviseur :
« Ouste !!! »

Quelques minutes plus tard, un élève entre dans le bureau, le visage complètement brûle et les vêtements complètement calcinés.

Le Proviseur :
« Mon Dieu, mais qui êtes-vous mon pauvre ! »

L’élève :
« Je m’appelle Ducarton M’sieur … »

3/5 - (2 votes)

3 réflexions sur “Le collégien pyromane”

  1. J’aime bien cette blague. Elle me fait toujours rire et me rappelle le temps où j’étais un pion de collège à l’écoute des élèves mais qui punissait sans états d’âme ceux qui faisaient des bêtises, comme ce garçon qui avait déversé de l’eau sur une table au réfectoire et m’avait fait disjoncter.

  2. J’ai été pion de collège et je me reconnais un peu dans cette blague qui m’a fait rire.
    Elle me rappelle un élève que j’avais collé parce qu’après être allé aux lavabos où il avait mis de l’eau dans sa bouche, il l’avait volontairement déversée sur une table pendant le repas… Bref, le « contraire  » de Ducarton !

  3. Je n’étais pas pion mais élève. Un gars avait collé des photos de femmes très déshabillées au fond de la classe pour voir la réaction du prof de français. Comme il n’avait rien vu, (ou avait fait semblant de rien), le gars en question a fichu le feu aux photos. Rien , pas de pompiers mais on n’a pas eu classe parce que tout le monde pleurait, pas de rire mais parce que ça piquait les yeux. Un jour, il a remis ça avec de l’ammoniac et de l’acide chlorhydrique. Après 68 on rigolait bien !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.