Le café qui énerve

Déçu par le goût fadasse du breuvage tiède qu’il vient de recevoir, ce client interpelle le garçon :
– C’est ça que vous appelez un café bien fort ?
– Mais oui, Monsieur ! D’ailleurs, voyez vous-même vous y avez à peine goûté, et vous êtes déjà bien énervé…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.