Le bricolage estudiantin

Un jeune étudiant bricoleur se fait un peu d’argent de poche en rendant des services aux Parisiens, venus chercher le calme à la campagne. L’un d’eux lui demande de repeindre une chambre. L’étudiant s’acquitte si bien de sa tâche que, quelques mois plus tard, on le prie d’agir de même avec une seconde pièce, en tous points identique à la première. – Voilà, dit-il, le travail achevé : c’est 150 euros.
– 250 euros ! Proteste le propriétaire. Mais, avant Pâques, pour un travail exactement semblable, vous ne m’aviez pris que 100 euros.
– C’est vrai, admet l’étudiant. Mais, depuis, j’ai passé ma licence.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.