Le bon goût des choses

La famille de Jeannot reçoit la tante Andrée qui a mis pour l’occasion une robe quelque peu extravagante. Jeannot la contemple durant un bon moment, puis se précipite et passe sa langue sur une de manches de la robe.
– Mais, voyons, Jeannot, qu’est-ce qui te prend ? lui dit la tante Andrée.
– Maman a raison, ta robe n’a aucun goût.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.