La vieille dame qui a les boules

Au coin du village, dans une rue calme, quelqu’un déboutonne sa braguette pour un besoin pressant au coin d’une porte.

Le monsieur commence enfin à se soulager quand une vieille dame revenant de ses courses passe par là.

N’étant pas encore tout à fait aveugle, elle remarque que le monsieur a les mains prises (oui les deux). Elle s’avance alors et entame le dialogue :
– Excusez moi, mais voudriez vous me rendre un service ? Un peu surpris, le monsieur, gêné, répond tout de même :
– Euh ? Quoi au juste ?
– Ça fait tellement longtemps que je n’ai plus tenu un sexe dans mes mains… est-ce que je pourrais toucher une de vos boules ? Juste une, s’il vous plaît ?

L’homme est très embarrassé, et refuse gentiment mais la vieille dame se montre tellement gentille et persuasive qu’à force de se lamenter, la vieille dame obtient satisfaction.
– Ah…. ça fait si longtemps, s’il vous plaît, la deuxième, je peux ?

Cette fois-ci le monsieur se fait un peu moins prier, et la vieille dame obtient satisfaction.

C’est lorsque la vieille dame a dans chacune de ces mains une des boules du monsieur, qu’elle se met à les frapper violemment l’une contre l’autre, en répétant comme une litanie :
– On-ne-fait-pas-pi-pi-sur-mon mûûûû-reuux…

Une réflexion sur « La vieille dame qui a les boules »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.